Nous sommes comme une plume qui erre le ventre vide, ici nous pouvons nous poser sans se faire juger. Forum positif, pour les personnes atteintes d'un TCA
 

Partagez|

Mon hospitalisation du 14/10 au 10/11

avatar
Ara bleu
SylwiaAra bleu
Messages : 892
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 20
Localisation : Dans ce fameux pays en forme d'hexagone.
Humeur : Incertaine.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Mon hospitalisation du 14/10 au 10/11  Mar 22 Déc - 9:52

Au lieu d'aller à l'école, j'ai tout bonnement fait le pieds de grue devant la porte de mon médecin de famille. Une demi heure dans le froid, à attendre devant cette fichue porte.
En effet, je pensais me suicider. Je n'avais ni argent ni carte vitale, mais je voulais quand même tenter de demander de l'aide.
Si il me foutais à la porte, tant pis, il me resterais l'option suicide.  
Je fus sa première patiente. A peine entrée, je l'ai prévenu de mon absence d'argent, mais il m'a dit que je le rembourserais plus tard.
J'ai expliqué mon cas, ma détresse. Quand il à vu mes coupures, il à dit que des coupures si profondes pouvaient déboucher sur une tentative de suicide..
Il a fait un papier, et à appelé le taxi, pour m'emmener aux urgences. 

C'est seulement aux urgences, que j'ai prévenu ma mère où j'étais. J'ai poirauté 5 bonnes heures là-bas. Il voulaient me mettent à l'UMP de l'hopital, mais il y avait pas de place. Puis il voulaient me mettre à la clinique ***** , sauf que vu que c'est une clinique privé = pas pris en charge par la mutuelle, donc ma mère (via téléphone) s'est opposée à ce que j'aille là-bas. Un peu perdus, les toubibs m'ont foutu à l'hôpital de *******.

J'ai du passer au CAO, pour décider dans quel pavillon me mettre. En gros tu te fait examiner, tu poirote dans une salle d'attente, puis on te fous dans un pavillon.

A mon entrée, j'ai été vue par une infirmière, qui disais que j'étais juste qu'une pauvre gamine paumée et que j'étais pas la seule à souffrir (merci salope). Puis elle m'a montré ma chambre. Chambre 14, deuxième étage, au fond du couloir.

Visite du psychiatre une fois par semaine. Plus si demande du patient. Chambres fermées de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30. Couvre feux à 23 heures. Visites des infirmiers environ toutes les 2 heures dans la chambre pendant la nuit.
Sorties dans le parc limités à 30 min ou 1h (selon avis médical) ou en libre (en gros tu sors 30 min le matin, et quand tu veux l'après midi, tant que tu reviens prendre le goûter et le diner, ce qui te laisse 4 heures en paix).
Sinon les activités, ça dépends si c'est des activités sur prescription (ou avec groupe prédéfini) ou activité à inscription libre.
Ta famille à le droit de te rendre visite, mais seulement dans la salle dédié à cet effet.
Présence obligatoire au goûter. Sinon on "t'engueule pas" quand tu veux pas manger.

Perso, niveau sortie, j'ai eu le droit à 3x 30 minutes dans la journée, puis en libre.
A un moment, ça te saoule tellement d'être enfermée, que les 30 minutes, tu saute dessus, juste pour respirer l'air frais.
J'ai sauté que un repas, sinon je suis allée à tous religieusement. 
Et j'ai refusé aucune activité.

Là bas, j'ai fais des conneries.

Un mec m'a fait fumé un joint de canabis quand j'allais pas bien, une fois. Une autre fois, il m'avais refilé du shit, sauf que j'ai passé ma soirée à vomir. Fumer du shit, disons que c'est nausées + fourmis dans les bras + mal à respirer.. bref, ça m'a dégouté. Le même mec, une fois à proposé à moi et à une autre fille, de partager avec lui une canette de Tequilla qu'il avait réussi à faire rentrer en douce.
J'ai fait l'amour 3 fois, dont ma première fois à l'hôpital. J'ai réussi à rendre visite à un gars dans un pavillon où normalement les visites sont interdites.
J'ai fait la conne, je l'admets.

Mais là-bas, j'ai fait quelque chose d'important : mettre des mots sur mes maux.
C'est en parlant jours après jours aux autres, que petit à petit je me suis remise en question, c'est grâce aux autres que j'ai eu enfin une vision objective de moi-même.
Parler à un drogué à l'héroine en désintox, j'crois que c'est un des trucs qui m'a le plus aidé, bien que l'on ai parlé que une heure ou deux. Et je n'aurais pas de mots pour le remercier, bien que je n'ai aucune nouvelle de lui présentement.
Et là-bas, grâce à mon copain actuel, j'ai pu garder les pieds sur terre. Car sans lui, je serais morte étranglée avec le tuyau de la douche.

Je pensais que mon enfer, c'était les autres. Et c'est finalement grâce aux autres que j'ai pu avancer, bien que rien n'est encore gagné.
Quand on veut guérir, on a toutes les cartes en main pour réussir.

Le 10 novembre au matin, je suis sortie. Normalement, je devais sortir 2/3 jours plus tard, mais à cause du 11 novembre (jour férié), je suis sortie plus tôt.
J'ai su que je sortais seulement la veille au soir, du coup j'ai du faire mes affaires à la va vite.

Enfin voilà. Si il y a des questions..
avatar
FragmentsAdmin
Messages : 1555
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur http://commeuneplume.azurforum.com
MessageSujet: Re: Mon hospitalisation du 14/10 au 10/11  Mar 22 Déc - 12:12

Citation :
Je pensais que mon enfer, c'était les autres. Et c'est finalement grâce aux autres que j'ai pu avancer, bien que rien n'est encore gagné

Je trouve cette phrase exactement comme toi, tu as changé toute tes perceptions, tu as évolué, tu t'es transformer positivement. Tu peux être fière de toi.

Merci de nous avoir partagé ton hospitalisation, c'est très intéressant de voir comment ça fonctionne pour les autres (tant de chose différente!)

Peux-tu me dire c'est quoi le CAO?

Malgré tes "conneries" lors de ton hospitalisation je pense que ca t'a aidé, ça a fais partie de ton parcours personnel, regarde ce que ça a donné n'est-ce pas magnifique?

Encore une fois bravo, tu as été là pour t'en sortir, tu as réussi!
avatar
Ara bleu
SylwiaAra bleu
Messages : 892
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 20
Localisation : Dans ce fameux pays en forme d'hexagone.
Humeur : Incertaine.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mon hospitalisation du 14/10 au 10/11  Mar 22 Déc - 12:49

Explication du CAO:
 

Sinon je te remercie..  Embarassed ♥️
avatar
FragmentsAdmin
Messages : 1555
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 19
Voir le profil de l'utilisateur http://commeuneplume.azurforum.com
MessageSujet: Re: Mon hospitalisation du 14/10 au 10/11  Mar 22 Déc - 13:20

Haaaa je comprend mieux merci!

Derien ma belle Smile
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mon hospitalisation du 14/10 au 10/11  

Mon hospitalisation du 14/10 au 10/11

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Hospitalisation
» Frais d'hospitalisation
» probleme pour l'hospitalisation
» Hospitalisation de sa Sainteté Le Dalaî-Lama à New Delhi
» nouvelle loi (règles) hospitalisation forcée ou à la demande d'un tiers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plume au vent :: Au quotidien :: Hospitalisation-